Évolution des alarmes de recul

De « bip bip » à « chut chut » : l’évolution des alarmes de recul

Les processus d’automatisation ont transformé des secteurs industriels tels que l’agriculture, les mines et le bâtiment. Les usines mobiles et les véhicules commerciaux ont permis une croissance phénoménale de la productivité et ont été le moteur de l’industrialisation mondiale, à la source de l’économie globalisée telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Cependant, tout progrès engendre de nouveaux risques. Plus les véhicules sont grands et puissants, plus le danger présenté pour les ouvriers ou les usagers de la route vulnérables est grand. Dans la période suivant la Seconde Guerre mondiale, les accidents liés aux véhicules en marche arrière sont devenus un véritable risque, étant donné que les angles morts autour de l’arrière des véhicules lourds ne pouvaient pas être éliminés avec la seule aide des rétroviseurs.

Tandis que faire appel à des ouvriers pour guider les véhicules devenait courant, cette solution, peu économe sur le plan de la main d’œuvre, n’était pas toujours pratique et comportait évidemment ses propres risques. 

La solution ? L’alarme de recul électronique pour véhicule. Les premières alarmes sonores à bip ont été lancées aux États-Unis et au Japon dans les années 1960. Au milieu des années 1970, Chris Hanson-Abbott, alors courtier maritime basé à Londres, se trouvait à Tokyo lorsqu’il a entendu une alarme se déclencher depuis l’arrière d’un camion en marche arrière. Chris a été tellement impressionné par ce dispositif de sécurité qu’il a décidé de créer sa propre entreprise pour commercialiser les alarmes de recul en Europe. Brigade Electronics était fondée.

Rapidement, ces alarmes ont été reconnues pour leur potentiel à sauver des vies. En 1979 aux États-Unis, l’inspection du travail américaine (OSHA) a rendu obligatoire l’installation d’alarmes de recul sur les gros engins de chantier.

 

De la sécurité au laisser-aller

Malgré les grandes avancées en sécurité offertes par les alarmes de recul, celles-ci ont été vivement critiquées dès les années 1990. Des études ont montré que les piétons ont été tellement habitués au son de « bip bip » des alarmes de recul, que celles-ci sont souvent ignorées. Ces études ont également mis au jour qu’en se fiant trop à leurs alarmes pour éviter les collisions, les conducteurs avaient tendance à être moins vigilants au volant.

Pollution sonore

En plus des mauvaises habitudes prises par les conducteurs et les usagers de la route vulnérables, les alarmes à bip sont également à l’origine de nuisances sonores, en particulier dans les milieux urbains.

Nous étions conscients de tous ces défis et déterminés à y apporter une solution. Des recherches ont été menées sur une nouvelle génération d’alarmes qui seraient plus sécurisées pour les personnes exposées aux risques, tout en étant plus respectueuses de l’environnement sonore.

Une alternative plus discrète et plus sécurisée

Notre réponse s’est matérialisée sous la forme du « bruit blanc ». Créée à partir de la technologie large bande, cette sonorité « chut chut », semblable à un bruit de vagues déferlantes et très directionnelle, est douce à l’oreille et plus facile à localiser pour les piétons. Selon les estimations, cette innovation, utilisée par notre alarme bbs-tek® White Sound® a permis de sauver des milliers de vies depuis son lancement en 2001. Il s’agit également de la seule alarme de recul ayant reçu le prix Quiet Mark de l’association Noise Abatement Society, le seul prix international décerné aux technologies à faible bruit.

Cependant, pour les conducteurs, les alarmes de recul ne sont qu’un élément de la sécurité routière. En plus des formations, qui sont cruciales pour maintenir et améliorer la sécurité, les conducteurs bénéficient de l’aide de technologies supplémentaires qui viennent compléter les alarmes de recul en éliminant les angles morts et en diffusant des alertes visuelles et sonores. Ces dispositifs incluent des radars de détection des obstacles, des systèmes de caméra à 360° et des systèmes de caméra-moniteur.

Le futur s’écoute en blanc

Les alarmes White Sound® sont désormais devenues la norme sur de nombreux chantiers. Par exemple,

sur les chantiers britanniques Crossrail, seuls les véhicules équipés de ce genre d’avertisseur sonore sont autorisés, afin de limiter les nuisances sonores pour les riverains.

Notre dernière gamme d’alarme SMART bbs-tek® comprend également un dispositif d’auto-ajustement qui permet à l’alarme de s’ajuster en continu à 5-10 décibels au-dessus du bruit ambiant.

Notre aventure continue . . .

Les technologies consacrées à la sécurité routière n’ont pas fini d’évoluer. Avec la multiplication des véhicules électriques et les possibles changements de législation, de nouvelles solutions devront toujours être développées pour s’adapter à ces évolutions, de façon à pouvoir garantir la sécurité de tous les usagers de la route.

Dispositifs de sécurité primés de Brigade Electronics

Pour plus d’informations sur les alarmes bbs-tek® White Sound® ou sur un autre de nos produits dédiés à la sécurité, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir de répondre à votre demande.

Mots clés

An