Q&A du personnel avec James Tyrrell

Nous aimons vous parler de nos produits, mais il est temps de vous présenter nos employés qui mettent au point, entretiennent et vendent ces produits. Voici un Q&A du personnel avec l’ingénieur d’applications James Tyrrell qui est spécialisé dans la technologie de l’enregistrement numérique.

Parlez-nous de votre parcours et de votre rôle actuel chez Brigade Electronics

J’ai débuté comme électricien, mais l’informatique m’a toujours fasciné et ma carrière m’a conduit à l’informatique et à la technologie de l’enregistrement. J’étais directeur technique dans une entreprise de vidéosurveillance, puis je suis venu chez Brigade où je suis ingénieur d’applications spécialisé dans la technologie de l’enregistrement numérique (MDR).

Qu’est-ce qu’un MDR exactement ?

Le MDR est un enregistreur numérique qui capture des images par des caméras embarquées ce qui constitue des preuves en cas de demandes de dommages-intérêts frauduleuses, d’accidents truqués ou de vandalisme. La gamme actuelle des MDR de Brigade  pour les poids lourds et les autres véhicules utilitaires est dotée de la localisation GPS intégrée avec une connectivité Wi-Fi et 4G, ce qui permet d’accéder aux données de l’enregistreur à distance. C’est là que j’interviens : je suis le lien entre nos concepteurs de produits / équipes de commerciaux et nos clients. Je fais la liaison pour que nos clients bénéficient au mieux de leurs systèmes MDR.

Décrivez-nous une semaine typique

C’est difficile de décrire une semaine typique car mes fonctions sont très variées. Je réponds aux questions techniques de nos bureaux internationaux et de nos filiales, mais je participe aussi aux projets en cours. Je suis aussi chargé de la gestion et du fonctionnement des MDR au Royaume-Uni, c’est-à-dire un ‘service unique’ pour les clients des MDR 3/4G. Brigade fournit un service et des cartes SIM qui permettent aux clients de diffuser en direct les images vidéo ou d’accéder aux images déjà capturées sur le disque dur du MDR pendant que leurs véhicules sont sur la route. C’est un peu comme quand on achète un téléphone mobile : le clients a un contrat d’abonnement mensuel et Brigade s’occupe du reste. Autre aspect important de mes fonctions, je m’occupe des clients au niveau des questions techniques et de la résolution des problèmes avant et après l’installation.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

Je ne m’ennuie jamais ! J’aime bien travailler à la fois avec le personnel de Brigade et avec les clients, car cela me donne une bonne idée de l’ensemble de l’entreprise et de ses produits, de l’étape du développement jusqu’à l’utilisateur final. Mes collègues sont formidables et, bien que Brigade soit une entreprise internationale, il y a une ambiance familiale et tout le monde partage la même passion pour ce que nous faisons.

En quoi la technologie MDR profite-t-elle à l’industrie automobile ?

Je pense honnêtement que le MDR est un système de plus en plus essentiel pour les responsables de parcs de véhicules et les entreprises de véhicules utilitaires. Avec une circulation de plus en plus dense sur les routes et des rues où il est très difficiles de manœuvrer, la capacité d’enregistrer des images par des caméras embarquées est indispensable. En cas de collision ou de vandalisme, le MDR fournit des preuves enregistrées qui permettent à l’entreprise de transport de résoudre rapidement une demande de dommages-intérêts lorsque le conducteur n’est pas en tort.

Maintenant, avec la géolocalisation GPS et la connectivité Wi-Fi ou 4G, ces données sont disponibles en temps réel dans un lieu à distance, par exemple le centre opérationnel d’un service de livraison de supermarché.

Comment les MDR encouragent-ils la sécurité routière et pourquoi est-ce important pour vous ?

Des caméras visibles sur un véhicule, et le fait que des images peuvent être capturées par un MDR, peuvent avoir un effet dissuasif contre les conducteurs imprudents ou les escrocs de demandes de dommages-intérêts frauduleuses. De plus, les conducteurs dont le véhicule est équipé de caméras et d’un MDR ont tendance à conduire plus prudemment.

Ce sont donc de bonnes nouvelles pour la sécurité routière. Je conduis une voiture mais j’aime beaucoup faire du vélo et je vois les dangers du point de vue de tous les usagers de la route. Dans le quartier de Londres où j’habite, plusieurs cyclistes ont été tués sur des ronds-points. Plus nous encourageons une conduite prudente et responsable, mieux ce sera.

Quel est l’avenir de la conduite des véhicules ?

Les voitures sans conducteur ne sont pas pour demain, mais je pense que nous en verrons de notre vivant. Les poids lourds sans conducteur, j’en suis moins sûr. Certes, les véhicules utilitaires peuvent être équipés de technologies automatisées, comme le pilote automatique des avions, mais ces gros véhicules peuvent être si dangereux qu’il leur faut une personne à bord en cas d’urgence. Il est difficile d’imaginer comment un poids lourd sans conducteur pourrait avoir l’intelligence de reconnaître, par exemple, la limitation des heures de stationnement dans les zones urbaines.

Je pense qu’un jour, les produits de sécurité de Brigade qui sont souvent facultatifs, seront montés en standard et intégrés à un stade beaucoup plus précoce de la fabrication des véhicules. C’est passionnant de travailler dans un secteur aussi dynamique et j’ai toute confiance que Brigade va continuer à innover et à ouvrir la voie.

Mots clés

An